Construire sa liste

La construction de sa liste pour un tournoi est, comme un de mes bons compagnons de jeu aime dire, la seule variable que l’on peut contrôler lors des parties. C’est donc un élément très important qui va décider si vous allez à un événement pour gagner, pour vous amuser ou pour de la figuration. Ce sujet va aborder la construction de liste de manière optimisée.

Pour construire une liste pour s’amuser il n’y a pas besoin de conseil particulier pour le faire. Vous avez juste besoin de prendre les figurines qui vous plaisent, que vous avez envie d’essayer ou qui ont l’air les plus drôles à jouer.

Construire une liste d’armée optimisée est un acte plus réfléchi (voire froid) qui prend en compte plusieurs facteurs : les scénarios, les probables adversaires et votre style de jeu.


Les scénarios

Si vous connaissez les scénarios de l’évènement où vous allez, c’est un très bon point et vous pouvez voir ce dont votre liste a besoin. Si l’évènement ne les divulgue pas et qu’elle utilise les scénarios GW vous devez construire une liste assez polyvalente pour pouvoir remplir différents types d’objectifs.

On va donc voir ce que propose GW comme scénarios. Dans le livre de règles vous allez en trouver 12 et ils peuvent être classés en 5 catégories : Combat, Assassinat, Prise d’objectifs multiples, Prise d’objectif unique et Traversée.

Combat

  • Combat à Mort / To the Death
  • Seigneurs de Guerre / Lords of Battle
  • Rencontre au Clair de Lune / Clash by Moonlight

Assassinat

  • Combat des Champions / Clash of Champions
  • Brouillard de Guerre / Fog of War

Prise d’objectifs multiple

  • Domination / Domination
  • Capturer et Contrôler / Capture and Control

Prise d’objectif unique

  • L’Artefact / Seize the Price
  • Prenez la Position / Hold the Ground
  • La Relique des Temps anciens / Heirloom of Ages past

Traversée

  • Attaque de Camp / Storm the Camp
  • Reconnaissance / Reconnoitre

.

A noter, que dans tous les scénarios, le Général rapporte des points de victoire qu’on le blesse ou qu’on le tue. Cela peut vous suffire pour gagner la partie. Vous devez donc choisir un Général qui puisse bien résister au combat et que l’on peut protéger assez facilement. Avec Minas Tirith, Denethor est donc très intéressant à prendre, car il laisse Boromir s’occuper des combats et il peut rester en retrait. Theoden pour le Rohan est dans le même cas. Pour le Mordor, les Nazgûls de manière générale sont très bons dans ce rôle avec une mention spéciale à l’Immortel.

Lorsqu’on le voit la répartition des scénarios, on voit que dans 5/12, votre armée doit aller au combat et/ou tuer du héros. Votre liste doit donc contenir de quoi démoraliser votre adversaire (de la F4, des bonus pour blesser, un surnombre conséquent, des héros combattants, etc.). Dans votre cas, vous devez prendre de la bonne défense (6 ou 7), de la Terreur pour empêcher la charge ou une horde très nombreuse.
Vous devez également prendre en compte comment arrêter les héros adverses. Les simples capitaines ne sont pas forcément de grosses menaces, mais les Elendil, Gil-Galad, Gandalf, Aragorn ou bien le Balrog, Roi-Sorcier, Gothmog ou Lurtz sont des potentiels héros adverses que vous devez arrêter car ils seront des Généraux potentiels et aident à vous démoraliser. La magie est un bon outil pour se faire mais attention, la résistance à la magie a été améliorée en V6. Donc il faudra également sortir les gros fusils pour les contrer également.

Pour les prises d’objectifs, il vous faut un nombre suffisant pour contrôler les objectifs et repousser votre adversaire. Avoir des guerriers à double attaques peuvent aider. Ils pourront être jouées de manière indépendante et pourront aller chasser des figurines esseulées. Sur ceux où plusieurs objectifs sont à contrôler, tous les avoir n’est pas forcément utile. Concentrez-vous d’en prendre 3 et d’en contester un chez votre adversaire.

2/12 obligent votre armée à avoir de la vitesse car il faut traverser la table pour remporter la partie avec l’objectif principal. Avoir des figurines avec la règle Vol, de la cavalerie ou bien des bêtes bougeant de 10″ est important pour contourner votre adversaire et lui mettre la pression. Ne pas oublier qu’avec un combat héroïque vous pouvez également prendre un peu d’avance. Le Tambour de Guerre ou les améliorations de profil telles que les Exilés Noldorins ou les Maraudeurs de Mauhur sont intéressants à prendre.
A noter également que pour les scénarios l’Artefact et la Relique, trouver rapidement l’objet donne un avantage considérable pour le gain de la partie. Donc assurez-vous d’avoir des figurines d’infanterie rapide ou de mettre pied à terre avec votre cavalerie. C’est également assez utile pour les objectifs pour aller contester ceux de votre adversaire.

A noter que 2 scénarios proposent des points de victoire pour avoir une bannière (Combat à Mort et la Relique des Temps anciens). Sur le second, elle n’accorde pas un bonus conséquent, mais pour Combat à Mort si votre adversaire n’en a pas, vous partez avec une bonne longueur d’avance pour la victoire. A l’ETC nous avons affrontez la Pologne sur ce scénario, et ils ont tous joué fond de table et refuser le jeu, car ils possédaient tous une bannière contrairement à nous. Donc à vous de voir si voulez en inclure une ou pas.

Donc pour être bon dans les scénarios, il faut un Général qui est solide, des unités rapides et une phalange qui sait encaisser les coups et en mettre. Après rien ne vous empêche de decider de vous spécialiser sur quelques types de scénarios et de faire une croix sur un autre (et de jouer l’égalité).


Les adversaires

Lors de la conception de votre liste, vous devez anticiper ce que vous pouvez affronter. Ainsi vous pouvez vous poser la question comment je gère tel héros ou tel type d’armée.

Pour vous donner un exemple, lorsque j’écris une liste d’armée pour l’ETC, je me pose ces questions:

  • Comment je gère ou un héros tel qu’Elendil, Sauron voire le Balrog?
  • Comment je gère une armée typée horde comme la Moria ou le Mordor?
  • Comment je gère un monstre?
  • Comment je gère une armée qui est complètement composée de cavaliers comme le Rohan ou Fondcombe?
  • Comment je peux gérer la magie adverse (Nazgûl ou Istari)?
  • Comment je gère une armée avec une force de tir très puissante (Isengard ou Mirkwood)?

Cette liste de questions n’est pas exhaustive.

Après bien sûr, il est très difficile voire impossible de faire une liste d’armée qui est parfaite et qui contre tout. Vous devez donc faire des choix sur ce que vous voulez contrer absolument.

Il est important de se projeter sur ce qui est possible d’être sorti en face, pour trouver des solutions et ne pas paniquer lors de la partie. Si vous avez prévu d’affronter un Sauron ou un Gil-Galad et que vous avez pris ce qu’il faut, vous serez plus serein lors de la partie et vous prendrez de meilleures décisions. Au contraire, si vous n’anticipez pas, vous risquez de paniquer et de prendre de mauvaises décisions.


Le style de jeu

Il est important de baser votre liste d’armée sur votre style de jeu que vous maîtrisez bien. Jouer une liste qui ne vous plaît pas ou qui ne vous correspond pas, sera mal jouée. Donc dans votre conception, il ne faut pas hésiter à mettre les unités que vous maîtrisez car vous connaissez leurs forces et leurs faiblesses.

Le choix des héros, en V6, est désormais crucial. Vous devez faire attention aux actions héroïques spécifiques qui leur sont disponibles pour vous donner un avantage pendant la partie. Chaque action héroïque apporte un bonus à votre armée. Si elle manque de vitesse, la marche héroïque est là. Vous avez peur des héros à haut combat, vous avez la frappe héroïque. Vous manquez de punch, il y a la force héroïque. Vous avez besoin de bloquer une figurine en combat, vous avez la défense héroïque. Le duel héroïque ne sera pas trop utilisé car très difficile à placer puis votre adversaire peut le refuser. La canalisation et la résistance héroïques peuvent vous aider dans le secteur de la magie.
Je dirais que les actions principales à prendre sont la frappe héroïque et la marche héroïque. Ce sont celles qui seront les plus utiles lors des scénarios (pour tuer le Général, traverser la table ou contester/prendre des objectifs).

De plus un héros doit pouvoir jouer un des trois rôles : soutenir vos troupes, gêner l’adversaire ou bien tailler votre adversaire en pièces. Dans une armée optimisée, ces trois catégories sont présentes. Un héros peut remplir plusieurs rôles.

Héros de soutien

Ce sont des Héros qui vont aider vos troupes via la magie avec des auras ou des sorts comme Volontée renforcée, des règles spéciales comme des effets de bannière, des relances de tests de bravoure etc… Chez les Elfes, Cirdan est très bon pour ça. Les Istaris sont également intéressants dans ce rôle. Chez le Mal, Khardûsh ou encore Amdûr sont intéressants dans ce rôle.

Anti-Héros

Ce sont les héros qui vont gêner les troupes adverses. Ils vont affecter la bravoure, paralyser les figurines adverses ou peser sur votre adversaire. Ils sont là pour empêcher l’adversaire de réaliser ses plans. On y retrouve surtout les magiciens avec notamment les sorts Paralysie/Immobilisation et Contrainte/Injonction. Les maîtres de cette catégorie sont sans conteste les Nazgûl version magicien et tous les héros Esprit d’Angmar.

Les Hérauts

Cette catégorie regroupe les gros héros combattants. Le rôle est simple: taper l’adversaire. Les meilleurs exemples sont Elendil, Gil-Galad ou encore Thorin. Ceux du Mal sont également bons et ils peuvent être aussi efficaces comme Azog, Gothmog ou Shagrat. A noter que les héros Monstres comme Gwaihir, Gûlavhar ou encore la Wyrm des Cavernes rentrent aussi dans cette catégorie et leur côté monstrueux apporte une vraie plus-value pour massacrer l’adversaire.

Le but ici est de créer plusieurs menaces pour que votre adversaire ne sache pas où donner de la tête. Tout miser sur une figurine peut marcher, mais elle sera l’unique cible de votre adversaire. Donc si elle ne performe pas, vous serez bien embêté. Alors que si vous en alignez 2/3/4, vous poussez votre adversaire dans ses retranchements et à prendre des décisions.

De plus certains héros proposent des règles spéciales ou bonus d’armée qui influencent directement les scénarios que ce soit des bonus ou des malus comme la règle spéciale Maître de l’Embuscade de Madril, Hurin avec sa règle spéciale Ligne de Commandement ou le bonus d’armée de Barad-dûr. Ces héros sont très intéressants à être intégrés dans une liste car ils vous procurent des bonus lors de certains scénarios qui peuvent vous aider à les remporter.

Petit apparté, prendre son héros préféré peut sembler une bonne idée, mais. Oui il y a un mais, vous aurez tendance soit à le surjouer et donc à l’exposer; soit vous allez le sous jouer car vous ne voulez pas qu’il meurt pendant la bataille. Dans une liste compétitive, malheureusement il n’y a pas de place pour les sentiments. Si ce héros apporte vraiment un plus, oui vous l’intégrez sinon, trouvez mieux.

Enfin lorsque votre liste d’armée, il est important de reconnaître contre quel type d’armée, votre liste sera le plus en difficulté. Il ne faut pas hésiter à s’entraîner avec car les faiblesses peuvent peut-être se combler avec une manière de jouer. Une bonne liste ne se construit pas en une seule fois. Il faut faire des tests et tester les différentes possibilités que le jeu peut nous offrir.


C’est déjà la fin de cet article. Je vous ai présenté mes quelques conseils pour construire votre liste d’armée. Il y a certainement d’autres facteurs à prendre en compte mais chacun a ses propres méthodes. C’était la mienne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s